Ateliers À qui appartient l’école?

Apprendre entre parents et avec l’aide des animatrices expérimentées de la Troisième Avenue.

Apprendre à :

  • solutionner les problèmes que nos enfants rencontrent à l’école;
  • donner notre avis dans les décisions qui améliorent le bien-être et l’éducation de nos enfants;
  • prendre la place qui nous revient selon la loi sur l’instruction publique.

Gratuit pour les parents. Halte-garderie pour les enfants pendant les ateliers. Offerts près de chez vous d’octobre 2013 à mai 2014.

Rendez-vous deux fois par mois. De jour ou de soir, selon vos disponibilités.

Calendrier, horaire, trajet et programme des ateliers?

Communiquez avec nous : info@troisiemeavenue.org

Pour une participation des parents à l’école

 Parents en action pour l’éducation est un mouvement de parents montréalais. Il présente dans cette vidéo la vision qu’une trentaine de ses leaders ont forgée au départ et qu’ils ont par la suite enrichie grâce à l’apport de quatre cents autres parents réunis dans le cadre de conversations publiques travers la ville. Au fil de la vidéo, on comprend comment un espace ouvert par les parents et pour les parents peut devenir le point d’ancrage d’une participation constructive des parents à l’école publique.

Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys

Des parents et des citoyens engagés

Au-delà du Conseil des commissaires, la vie démocratique de la CSMB s’exprime et s’anime au sein de différentes plateformes d’implication. Les parents au premier chef, mais également les membres de la communauté sont invités à s’y investir.

Les instances démocratiques

  • Le conseil d’établissement
  • L’organisme de participation des parents
  • Le comité de parents du service de garde
  • Le comité de parents de la commission scolaire
  • Le comité consultatif des services aux EHDAA
  • Le comité consultatif de transport des élèves
  • Le comité des élèves

En savoir plus

La loi sur l’instruction publique

La loi sur l’Instruction publique donne mission à l’école de rendre aptes les élèves à entreprendre et à réussir un parcours scolaire dans le respect du principe de l’égalité des chances.

La loi sur l’Instruction publique établit les règles sur le système scolaire au Québec. Elle prévoit notamment les droits et obligations des élèves et des enseignantEs. Elle accorde également un rôle aux élèves et à leurs parents dans les consultations et les décisions.

La loi sur l’Instruction publique exige que les commissions scolaires établissent une procédure d’examen des plaintes. Cette procédure doit permettre à l’élève ou au parent qui est insatisfait de l’examen de sa plainte de s’adresser à un protecteur de l’élève. Le protecteur de l’élève est indépendant de la commission scolaire.

En savoir plus

La Charte des droits et libertés de la personne

Depuis 1976, la Charte des droits et libertés de la personne affirme et protège les droits et libertés de toute personne vivant au Québec.

Ainsi toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap.

En savoir plus

La Convention relative aux droits de l’enfant

La Convention affirme que les enfants sont des êtres humains à part entière ayant des droits propres. Elle réclame qu’une protection spéciale soit accordée aux enfants en raison de leur vulnérabilité particulière.

La Convention demande que les familles reçoivent la protection et l’assistance dont elles ont besoin pour pouvoir jouer pleinement leur rôle auprès des enfants et dans la communauté.

Tous les pays du monde (à l’exception des États-Unis et de la Somalie) se sont engagés à protéger et à faire respecter les droits énumérés dans la Convention. Le Canada a pris cet engagement en 1990. Il revient à chaque école de prendre les mesures nécessaires pour être à la hauteur de cette promesse.

En savoir plus